Anneau Vert de Vitoria-Gasteiz - Histoire

Anneau Vert de Vitoria-Gasteiz

Présentation | Histoire | Information technique

Histoire

Origine et objectifs | Événements clés | Futur

L'idée de l'Anneau Vert a surgi au XXème siècle, au début des années 90 avec pour finalité de donner une solution intégrale aux problèmes de la périphérie urbaine de Vitoria-Gasteiz et à l'état de dégradation générale que la zone présentait.

Origine de l'Anneau Vert

Au début du projet, dans les banlieues de la ville cohabitaient des zones de grande valeur écologique, comme les forêts d'Armentia ou Zabalgana qui, bien que touchées par des problèmes d'érosion, incendies..., avaient réussies à survivre à l'expansion urbanistique et industrielle de la ville, avec des gravières, déchetteries et autres espaces dégradés qui menaçaient la fragile survie des vestiges des enclaves naturelles existantes. La zone offrait des conditions précaires et d'insécurité pour l'oisiveté et la ballade, s'étant transformée en barrière physique mais également sociale entre le milieu urbain et le milieu rural limitrophe.

Pour faire face à la problématique existante et retransformer et/ou mettre en valeur, selon les cas, les espaces péri-urbains, clairement résiduels et sous-estimés, le Centre d'Études Environnementales de la Mairie de Vitoria-Gasteiz décida de confier un projet de grande échelle qui engloberait toute la périphérie de la ville et apporterait une solution tant aux zones les plus fréquentés qu'aux enclaves naturelles.

Il s'agissait en fait de créer un réseau d'espaces verts péri-urbains, idée qui trouva soutien et raison d'être dans le cadre du Plan d'Occupation des Sols de 1986 qui proposait déjà l'agrandissement des systèmes de zones vertes urbaines aux espaces périphériques.

Objectifs et stratégies
  • Promouvoir la conservation des enclaves péri-urbaines et la restauration écologique d'autres espaces périphériques récupérables, en créant un lien naturel continu autour de la ville.
  • Intégrer les parcs péri-urbains dans la trame urbaine, en les connectant en même temps au milieu naturel, en améliorant ainsi l'accessibilité physique et écologique entre les zones vertes urbaines et les espaces naturels de la ville.
  • Aménager les espaces péri-urbains pour promouvoir leur usage public, contribuant ainsi à satisfaire la demande des habitants de lieux de loisirs à l'air libre en même temps qu'à amortir la pression sur d'autres espaces naturels plus fragiles.
  • Profiter de la mise en valeur et de l'aménagement des nouveaux espaces pour promouvoir la sensibilisation et l'éducation environnementale avec la prétention ultime d'impliquer les habitants dans leur conservation.

Information concernée

   

Votre avis nous intéresse

Aidez-nous à nous améliorer. Ces informations vous ont-elles été utiles ?

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi nous faire parvenirvos commentaires.
Vous devez vous identifier.

Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.