Anneau Vert de Vitoria-Gasteiz - Parc d'Olarizu

Anneau Vert de Vitoria-Gasteiz

Parc d'Olarizu

Présentation | Comment s'y rendre | Plan et vues aériennes | Promenades recommandées | Environnements et paysages | Histoire y tradition | Maison de la Dehesa | Potagers d'Olarizu | Jardin Botanique

Jardin Botanique d'Olarizu

Un peu d'histoire | Collections de plantes vivantes | Banque de Plasma de germes | Herbarium

Image intro jardin botanique Olarizu

Le projet de doter la ville de Vitoria-Gasteiz d'un Jardin Botanique est une histoire de plusieurs décennies. Les premières informations sur le projet apparaissent dans des articles de presse publique dans les années soixante-dix du XXème siècle. Peu après, dans les années quatre-vingt, la Mairie manifesta clairement le désir de créer un Jardin Botanique dans la ville. Mais, lorsqu'ils ont étaient au plus près de le réaliser ce fut au milieu des années quatre-vingt-dix (1994-1996), après une proposition lancée de la section Botanique du Dpt. de Biologie Végétale et Écologie de la Faculté de Pharmacie de la UPV/EHU, qui projeta la création d'un Jardin Botanique au sein du Campus d'Alava, dans les jardins de l'ancienne Résidence de Las Nieves. Bien qu'elle comptait sur le soutien et l'accord entre Université et Mairie, cette proposition n'arriva jamais à bon port.

Avec l'entrée du nouveau siècle, le Centre d'Études Environnementales (CEA) de la Mairie de Vitoria-Gasteiz prit l'initiative de développer un projet de Jardin Botanique au sein du Parc d'Olarizu, au sud-est de la ville. C'est à partir de ce moment, qu'au fil des années, peu à peu, l'initiative se transforma en proposition, la proposition en projet et la volonté de créer un Jardin Botanique se convertit enfin en réalité.

Depuis son origine, le JBO fut conçu comme projet de consolidation des espaces verts péri-urbains de l'Anneau Vert de Vitoria-Gasteiz, car considéré comme un espace multifonctionnel qui, en plus d'être un parc public et de réunir des collections botaniques avec une claire vocation éducative et divulgatrice, devait être une institution capable de développer des travaux de recherche et conservation, en remplissant ainsi les fonctions inhérentes aux jardins botaniques du XXIème siècle.

Durant l'année 2001, la section Botanique de la Faculté de Pharmacie de la UPV/EHU a participé au conseil scientifique du projet grâce à l'élaboration du rapport "Parcs et Jardins Botaniques du 21ème siècle. Un modèle pour Vitoria-Gasteiz" (Renobales, López-Quintana & Viñuela, 2001). Ce document aida à définir les objectifs basiques du projet.

En 2005, le CEA élabora une "Proposition pour la création d'un Jardin Botanique d'Olarizu", centrée exclusivement sur le développement du projet de l'Arboretum des Forêts d'Europe, qui est devenu le projet précurseur du futur Jardin Botanique d'Olarizu.

À partir de 2006 et jusqu'en 2009, le CEA reçut le soutien de la Cathédrale de Botanique de la Faculté de Science et Technologie de la UPV/EHU pour définir les collections de l'Arboretum, qui devaient représenter la diversité des forêts européennes (Agut & Loidi, 2006a; 2006b; 2007; 2009).

Parallèlement au processus de création de l'Arboretum des Forêts d'Europe (2005-2010) le projet intégral de consolidation du JBO continua son cours. En 2007, le Centre d'Études Environnementales de la Mairie de Vitoria-Gasteiz (CEA) élabora un " Schéma directeur pour la création du Jardin Botanique d'Olarizu" et cette même année l'étude "Bases pour un projet de création de la Banque de Graines Végétale de Vitoria-Gasteiz" (Infante, Heras & Renobales, 2007). De cette façon a été mis en marche un processus développé durant les deux années suivantes et qui se finalisa avec la rédaction du "Plan Directeur pour la création du Jardin Botanique d'Olarizu (Vitoria-Gasteiz)" (Infante, Heras, Renobales & López-Quintana 2009).

En suivant les différentes étapes marquées par le Plan Directeur, au milieu de l'année 2010 débuta le projet de constitution de la Banque de Plasma de germes Végétale du Jardin Botanique d'Olarizu, qui initia son activité en 2011, après l'adaptation des installations nécessaires pour son activité.

De plus, durant 2010 et 2011, quatre nouveaux espaces ont été envisagés pour différentes collections de plantes vivante: le Lac d'Olarizu, les Prairies d'Orchidées, le Mirador d'Olarizu, et le Jardin des Plantes Utiles et Menacées.

En 2012, débuta la création d'activités d'éducation environnementale en rapport avec la biodiversité végétale, les forêts et les écosystèmes forestiers et la conservation végétale, en utilisant comme principales ressources les collections de l'Arboretum des Forêts d'Europe et la Banque de Plasma de germes.

Vue Panoramique de l'Arboretum

Information concernée

   

Votre avis nous intéresse

Aidez-nous à nous améliorer. Ces informations vous ont-elles été utiles ?

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi nous faire parvenirvos commentaires.
Vous devez vous identifier.

Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.