Ville de mystère - Tourisme à Vitoria-Gasteiz

Le quartier médiéval la nuit

Il est des légendes et des anecdotes qui donnent une atmosphère particulière à certains lieux de Vitoria-Gasteiz. Outre la crainte et le respect qu'inspire l'historique cimetière de Santa Isabel, les scènes de plusieurs romans locaux sont également source de frayeur dans une ville qui, par ailleurs, accueille chaque année un festival consacré à la culture de la mort.

Cimetière de Santa Isabel

Tombes du cimetière de Santa Isabel

Sa construction date de la première décennie du XIXe siècle. Cette enceinte à la beauté ténébreuse présente une grande variété de styles artistiques que vous fera découvrir Marta Extramiana, écrivaine et principale spécialiste de l'histoire et du patrimoine du cimetière, lors de ses visites guidées. Il abrite les tombes de quelques-unes des figures les plus éminentes de l'histoire de Vitoria-Gasteiz, mais aussi celles de meurtriers comme Juan Díaz de Garayo, le Sacamantecas (l'Éventreur) de Vitoria-Gasteiz. La légende du caveau de Julián Zulueta est également digne d'intérêt : il se murmure que la statue de l'ange qui domine le mausolée peut bouger le bras et en désignant le visiteur, lui annoncer sa mort dans la semaine.

Pour plus d'informations sur le cimetière de Santa Isabel

Circuits et lieux de mystère

La Place de la Burullería la nuit

La littérature a associé plusieurs lieux emblématiques de Vitoria-Gasteiz à des crimes rituels, comme en témoignent les visites guidées « Le silence de la ville blance », d'après les romans d'Eva García Sáenz de Urturi. Plusieurs agences locales proposent également d'autres itinéraires sur les lieux mystérieux et les légendes de la ville, largement popularisés par Iker Jiménez(Ouvre une nouvelle fenêtre), grand vulgarisateur du surnaturel de Vitoria.

« Zakatumba », le festival de la culture de la mort

Cimetière de Santa Isabel

« Zakatumba » est la preuve que l'intérêt pour l'occulte peut combiner culture et frissons. Le festival né en 2016 analyse les faits historiques et culturels liés à la mort qui se sont produits dans la ville, grâce à des visites guidées, des expositions, des cours et des évènements comme la Nuit des âmes du sanctuaire d'Estibaliz. Il se déroule la dernière semaine d'octobre et la première de novembre.

Pour plus d'informations sur Zakatumba(Ouvre une nouvelle fenêtre)

Information concernée

Si l'information de la page ne correspond pas à vos besoins informatifs, faites-en la demande à travers la Boîte du Citoyen.